Esoterikos - Dernières paroles d’Anton Long [1] | Rat Holes

Le Livre Noir de Satan [1]

Avertissement :

Avant d’aborder cette traduction du Livre Noir de Satan (Black Book of Satan, 1983, également connu sous le titre Codex Saerus), nous invitons le lecteur à se reporter à l’article Perspective Angulaire sur ce site afin de prendre connaissance du vocabulaire et de l’idéologie propres à l’Ordre des Neuf Angles.

À noter que les traducteurs de ce texte n’adhèrent pas aux idées politiques promulguées par l’ONA et n’encourage en aucune façon le sacrifice humain ou animal. Il nous tenait néanmoins à cœur d’offrir cette traduction justifiée par la richesse du corpus de l’Ordre des Neuf Angles et son influence importante sur le satanisme contemporain. À chaque lecteur d’y prendre et d’y laisser ce qu’il désire. Toute personne ayant l’ambition de fouler une voie ésotérique doit être capable de former ses propres jugements de valeur et ses choix — ce qui est encore plus vrai si l’on maraude du côté sénestre.

*** 

Le Livre Noir de Satan

Première partie : Rites et Pratiques Sataniques

***

D’après la tradition, chaque Maître ou Maîtresse, responsable d’un Temple ou d’un groupe sataniste, recevait une copie du Livre Noir de Satan. Ce Livre Noir contenait les rituels sataniques fondamentaux et, plus largement, des instructions sur la magie cérémonielle. Il était du devoir du Maître ou de la Maîtresse de protéger cet ouvrage et les non-initiés au Temple n’étaient pas autorisés à en prendre connaissance. Il était également interdit d’en faire des copies. Cependant, les initiés au-delà du grade d’Adepte Externe pouvaient consulter l’exemplaire appartenant au Temple.

Dans le satanisme traditionnel (c’est-à-dire dans le Système Septuple, également connu sous le nom d’Hebdomadre), cette coutume a été respectée jusqu’à très récemment, lorsque le Grand Maître représentant les groupes traditionnels a décidé d’autoriser des initiés de confiance à faire des copies de ce texte. Il a, plus récemment encore, été décidé d’en permettre des publications en édition limitée.

L’intégralité du texte du Livre Noir traditionnel est incluse dans le présent travail, avec quelques chapitres additionnels (tels que : « L’auto-initiation » ; « Organisation et gestion d’un Temple »). Ces ajouts font du présent ouvrage un guide concis et pratique pour tous ceux qui s’intéressent sérieusement aux Arts Noirs.

*

Sommaire de la première partie

*

0 – Les 21 Préceptes Sataniques

I – Qu’est-ce que le Satanisme ?

II – Le Temple

III – Les Rituels Cérémoniels

IV – La Messe Noire

V – Le Rite de Naissance

VI – Le Rite de Mort

VII – Le Rite d’Union

VIII – Le Rite d’initiation

IX – La Consécration du Temple

X – Les Funérailles

XI – La Cérémonie du Rappel

XII – Les Grades Sataniques

XIII – Le Chant Sénestre

*

Les 21 préceptes sataniques

*

  1. Ne respecte ni la pitié ni la faiblesse, car ce sont des affections qui rendent malade le fort.
  2. Mets constamment ta force à l’épreuve, car c’est en cela que réside le succès.
  3. Cherche le bonheur dans la victoire — jamais dans la paix.
  4. Jouis d’un court repos, plutôt que d’un long.
  5. Agis comme un faucheur, car ainsi tu sèmeras.
  6. N’aime jamais quelque chose au point de ne pas supporter sa mort.
  7. Ne bâtis pas sur le sable, mais sur la pierre. Et ne bâtis pas pour aujourd’hui ou pour hier, mais pour l’éternité.
  8. Ne relâche jamais tes efforts, car la conquête n’est jamais terminée.
  9. Meurs plutôt que de te soumettre.
  10. Ne forge pas d’œuvres d’art, mais des épées mortelles, car en cela réside un grand art.
  11. Apprends à t’élever au-dessus de toi-même et tu pourras triompher de tout.
  12. Le sang des vivants est un bon engrais pour les graines du renouveau.
  13. Celui qui se tient sur la plus haute pyramide de crânes est celui qui voit le plus loin.
  14. Ne rejette pas l’amour, mais considère-le comme un imposteur, et sois toujours juste.
  15. Tout ce qui est grand est établi sur la souffrance.
  16. Ne lutte pas seulement pour aller de l’avant, mais également pour t’élever, car l’excellence se trouve dans les hauteurs.
  17. Va comme un vent puissant et frais qui détruit, mais également qui crée.
  18. Que l’amour de la vie soit un but, mais que ton but majeur soit l’excellence.
  19. Rien n’est beau excepté l’homme ; mais plus beau que tout est la femme.
  20. Rejette toute illusion et tout mensonge, car ils entravent le fort.
  21. Ce qui ne tue pas rend plus fort.

*

I – Qu’est-ce que le Satanisme ?

*

Le satanisme est fondamentalement un mode de vie — une philosophie de vie pratique. L’essence de cette voie est la croyance que nous pouvons, en tant qu’individus, accomplir bien plus dans nos existences que nous ne le pensons. La plupart des gens gâche les opportunités que la vie, au moyen de la magie, peut leur offrir.

La magie satanique est simplement l’utilisation des forces ou des énergies magiques afin d’améliorer l’existence d’un ou de plusieurs individus suivant leurs désirs. Cette utilisation peut être de deux types : externe et interne. La magie externe est essentiellement la sorcellerie : la modification d’événements extérieurs, de situations ou de personnes en accord avec la volonté du sorcier. La magie interne est la modification de la conscience du magicien par l’utilisation de certaines techniques magiques — c’est par essence la quête de l’Initié tendant au plus haut degré de l’accomplissement magique, la voie de l’Adeptat.

À la magie externe appartiennent les rituels cérémoniels et hermétiques. À la magie interne appartient la Voie Sénestre Septuple. Les rituels cérémoniels sont des rites impliquant plus de deux individus et se déroulant dans un Temple ou dans un lieu à l’extérieur consacré comme Temple. Les rituels cérémoniels impliquent un corpus de textes auxquels les participants se conforment ; ceux-ci portent des tabards cérémoniels et utilisent des outils possédant une signification magique ou occulte. Les rituels hermétiques sont généralement accomplis par un individu travaillant seul ou avec un assistant, un partenaire. Cet ouvrage traitera de la magie satanique cérémonielle, la magie satanique hermétique interne étant expliquée en détail dans le livre Naos — Un guide pratique de la Magie Hermétique Sénestre.

Le satanisme, au début, se concentre sur la conscientisation (ou la libération) de notre nature sombre ou ténébreuse et c’est dans ce but que la magie satanique est entreprise. Les satanistes croient que nous sommes déjà des dieux : mais la plupart des gens échoue à le comprendre et continue de ramper devant d’autres individus ou devant un « dieu ». Le sataniste est fier, fort et provocateur, il méprise la religion du dieu crucifié fondée par le Nazaréen, Yeshua. Un Nazaréen (un suiveur de Yeshua) a peur de la mort et ploie sous le poids de la culpabilité et de l’envie. La religion de Yeshua a inversé les valeurs naturelles, freinant notre évolution consciente. Le satanisme, à l’opposé, est une expression naturelle de l’évolution ou de la pulsion ‘prométhéenne’ qui est en nous. Et sa magie est un outil pour faire de nous des dieux sur cette Terre, pour réaliser notre potentiel.

Les cérémonies sataniques sont un moyen de jouir des plaisirs de la vie : ils offrent le bonheur charnel, celui de réaliser ses désirs, apportent l’accomplissement matériel et personnel et l’exaltation des Ténèbres. Mais ils ne sont qu’une étape, le commencement de quelque chose de plus grand. C’est l’un des buts d’un Temple satanique que de guider les Initiés qui le désirent dans la dangereuse et ardue Voie Septuple. Ceux qui ne souhaitent pas suivre la voie de l’Adeptat et au-delà peuvent se contenter de jouir des nombreux plaisirs que le Prince des Ténèbres offre à ceux qui, grâce à une initiation satanique, épousent Sa philosophie de vie.

Le satanisme traditionnel implique une valorisation du rôle de la femme, car cette voie concerne le développement de l’individu : les rôles en tant que tels sont nécessaires pour le développement personnel. Ils doivent être joués, rejetés, et finalement transcendés. La structure des Temples traditionnels et les rituels accomplis par leurs membres témoignent de cette acceptation et de cette compréhension. Par exemple, il est possible, et même souhaitable, pour une Maîtresse de la Terre de fonder et organiser son propre Temple, sauf si elle en décide autrement, tout comme il est possible et souhaitable de réaliser une messe noire en utilisant un Prêtre nu sur l’autel, tandis que la Prêtresse conduit le service, de telles inversions étant un principe reconnu de la Magie Noire.

*

II – Le Temple

*

Les rites sataniques sont célébrés à l’intérieur d’un Temple ou en un lieu extérieur isolé, durant la nuit. Les Temples possèdent généralement un autel permanent, en pierre ou en bois, qui doit être positionné vers l’Est. L’autel doit être recouvert d’une nappe de couleur noire, faite d’un tissu de bonne qualité. Sur cette nappe sera tissé un pentagramme inversé, ou le symbole septuple, ou encore le sceau personnel du Maître, de la Maîtresse ou bien celui du Temple s’il en existe un. Deux chandeliers, en argent ou en or, sont placés à chaque extrémité de l’autel. Les bougies noires sont généralement les plus utilisées, bien que certains rituels requièrent d’autres couleurs.

D’autres chandeliers doivent être disposés dans le Temple, la seule lumière présente dans cette pièce (et pas seulement durant les rituels) devant être celle des bougies. Le Livre Noir doit être placé sur un support de chêne posé sur l’autel, l’autel devant être lui-même d’une taille suffisante pour accueillir un individu allongé. L’intérieur du Temple doit être peint en noir, en pourpre ou un mélange des deux. Lorsqu’elle n’est pas utilisée, la pièce doit demeurer sombre et tempérée ; de l’encens de noisetier doit y être régulièrement brûlé. Une sphère de quartz, ou un grand cristal doit demeurer dans le Temple, sur l’autel ou à proximité ; s’il se trouve sur l’autel, il doit reposer sur un support de chêne.

Au-dessus ou derrière l’autel, doit être placée une représentation ou une sculpture de Baphomet, suivant la Tradition Satanique. Baphomet est perçue par les satanistes comme une « déesse violente » ; elle est représentée sous l’apparence d’une femme magnifique, assise, nue au-dessus de la taille. Dans sa main gauche, se trouve la tête tranchée d’un homme. Dans l’autre, elle tient une torche allumée. La tête coupée, dont dégoutte du sang qui vient maculer le vêtement blanc de la Déesse, jette une ombre sur son visage souriant. Baphomet est considérée comme l’archétype de la Maîtresse de la Terre et la Fiancée de Lucifer.

Aucun autre meuble que l’autel ne se trouve dans le Temple et celui-ci requiert peu de matériel. Les outils nécessaires sont fabriqués ou commandés uniquement par le Maître ou la Maîtresse. Si cela n’est pas possible, ils devront les choisir avec soin. Ces outils consistent en plusieurs calices d’argent, un encensoir (ou un porte-encens), un tétraèdre de quartz, un grand bol en argent et un couteau sacrificiel avec un manche en bois. Ils peuvent être conservés sur l’autel si celui-ci est assez grand, ou enveloppés dans un tissu noir et rangés dans un coffre en chêne.

Personne n’est autorisé à pénétrer dans le Temple s’il n’est vêtu de vêtement cérémoniel et pieds nus. Les tabards sont généralement noirs avec une capuche, bien que pour certains rituels, d’autres couleurs puissent être prescrites. Si possible, le Temple doit comporter un vestiaire permettant aux membres de se changer.

Si un rituel se déroule à l’extérieur, l’endroit doit être délimité par un cercle de sept pierres, dressé par le Maître ou la Maîtresse. L’autel sera généralement constitué par le corps de l’un des participants, nu ou en tabard selon le rituel et les conditions extérieures. La personne choisie pour cet honneur doit s’allonger sur une nappe d’autel noire, tissée d’un pentagramme inversé, la taille de cette nappe devant être d’au moins 210 centimètres sur 90 centimètres.

Les bougies seront placées dans des photophores s’ouvrant d’un seul côté, ce côté en verre et coloré de rouge. Les participants devront bien connaître les lieux, car ils ne pourront emporter aucune lumière, ni même de bougie, pour se rendre au lieu choisi. De même, aucun feu ne devra être allumé durant les cérémonies. Pour cette raison, les nuits de pleine lune sont préférées.

Les Temples, tout comme les autres endroits choisis pour les rituels, devront être consacrés suivant le rite de consécration du Temple. Lorsqu’un rituel de magie satanique est accompli, aucune tentative pour bannir les énergies ou forces magiques ne devra être tentée, ces forces ou énergies demeurant ainsi sur place, après la cérémonie, afin d’accroître dans le lieu, désormais consacré, le pouvoir des Ténèbres.

La Préparation des Rituels :

Le Maître ou la Maîtresse devra choisir un membre qui agira comme « Frère ou Sœur d’autel ». Il sera du devoir de ce membre des s’assurer que le Temple est prêt, par exemple en allumant les bougies, en remplissant les calices de vin et en réalisant les encensements avant le rituel.

Il incombe alors au Maître ou à la Maîtresse de préparer les participants pour la cérémonie, ce qui implique généralement de les rassembler en tabard dans le Temple ou dans une pièce attenante choisie pour cette préparation, durant au moins une demi-heure avant le commencement du rite. Durant cette phase, les participants devront rester debout, silencieux et se concentrer sur l’image de Baphomet ou sur un sceau (par exemple le pentagramme inversé), suivant ce qui est décidé par le Maître ou la Maîtresse.

Un ou plusieurs membres doivent être désignés comme chantres et instruits correctement afin de maîtriser le chant ésotérique. À d’autres peut être dévolu le rôle de musiciens, les instruments les plus indiqués étant le tambourin (ou le tambour à main) et la flûte.

6 commentaires sur “Le Livre Noir de Satan [1]”

  1. Salut je m’appelle emma j’ai 22 ans et j’aimerai devenir une sataniste sexuelle utilisée pour des rituel, je suis encore vierge.

    1. Salutation, je suis néophyte dans le domaine du Satanisme. Qu’est-ce que tu appelles satanisme sexuel exactement?
      Aucune arrière pensée évidemment. Ma question n’a qu’un but informatif.

      1. Enfin, je pose la question à Emma, mais le Chaosophe si tu as des éléments de réponse, ne te prives surtout pas pour m’en apporter^^

        1. Je n’ai aucune réponse à cette question. J’ai d’ailleurs hésité à valider ce commentaire, car il est bien possible qu’Emma soit un troll s’étant trouvé très spirituel sur le moment, ou un/e obsédé/e des « satanic ritual abuse » désireux/se de montrer que les administrateurs de ce site violent de jeunes vierges, grâce à une perche grosse comme un crocodile. Ce ne serait pas la première fois. Alors sachez tous que c’est totalement faux : nous ne violons pas de jeunes vierges, nous préférons largement manger des foetus crus et mettre des bébés dans des mixers. Et je ne parle même pas des conséquences de nos rituels sur le réchauffement climatique. Cependant, si cette demoiselle existe, je pense qu’elle trouvera davantage son compte sur Youporn que sur Rat Holes. En ce qui me concerne, que la définition du satanisme sexuel demeure un mystère ne m’empêche pas de dormir. Belle journée à vous : )

          1. J’aime votre humour^^
            Cela dit, ce mystère ne m’empêchera pas de dormir non plus, d’autant plus que le « satanisme sexuel » est loiiiiiiiiiin d’être ce que je recherche (je suis plutôt porté sur la Chaosophie, et je vous remercie d’ailleurs énormément pour les traductions que proposent Rat Holes sur le sujet). Mais bon une question sur le satanisme sexuel, cela ne coûtait rien.
            Sur ce bonne journée à vous également.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.