Soterion, par Jeremy Christner

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution prochaine, aux éditions Chronos Arenam, de l’ouvrage : L’Ordre de la Clef Universelle (comprenant les textes KosmologieLanternes de Sagesse du Firmament) de Jeremy Christner. La traduction a été réalisée par l’un des administrateurs de ce site, Absentia, et par sa compagne. L’ouvrage, de sensibilité Luciférienne et gnostique, alterne des proses et des poésies. En exclusivité pour Rat Holes, nous vous proposons aujourd’hui un poème extrait de ce livre.

Étudiant la théologie, la philosophie et l’occulte depuis le milieu des années 1990, Jeremy Christner débuta l’écriture de textes religieux et philosophiques en 2004, avec son ouvrage Kosmologie, publié par l’éditeur occulte Ixaxaar, qui en fit paraître, par la suite, une réédition. Lanternes de la Sagesse du Firmament, composé de poèmes et de textes dévotionnels, est sorti via sa propre maison d’édition Lux Ferous Press, en 2009.

Deux ans plus tard, un ouvrage comprenant ces deux textes et de nombreux inédits vit le jour : l’Ordre de la Clef Universelle, du nom de l’ordre ésotérique dont le paradigme est présenté dans ce titre. Travaillant également à l’écriture d’articles, Jeremy Christner fut publié dans Clavicula Nox II : Lucifer d’Ixaxaar et dans Pillars Vol.1 : Psychopompos d’Anathema Publishing.

En tant que musicien, il contribue à diffuser le LOGOS de Lucifer par le biais de diverses contributions au fil des ans. Jeremy poursuit ses recherches dans la ville d’Oklahoma City, où il demeure avec sa famille, ses chats, et sa collection, chaque jour plus volumineuse, de livres occultes et philosophiques.

***

***

Soterion

Du crépuscule

*

Je suis l’intelligence qui endure les procès de l’Univers,

Professeur pour peu d’élus, malfaisant pour la majorité

J’ai vu mon erreur éclore à la vie ;

Je l’ai vu pur, je l’ai vu corrompu,

J’ai vu son art créer et produire les étoiles et les atmosphères,

Je l’ai vu fier de sa création alors que la matière engendrait la matière

Je l’ai vu commander les Archontes et les anges ;

J’ai vu sa peur lorsque son égal se manifesta sur Terre,

J’ai vu sa loi devenir alliance.

Je devins le serpent, Lucifer, pour défier son pouvoir.

Je devins un Satan, et un Satan je resterai jusqu’au prochain déclin de l’univers, l’Asséchement de la Rivière.

Il envoyait la douleur et la pestilence ;

J’ai vu les déluges et les incendies de sa vengeance, sachant que sa fin approche.

Mon combat je le livre pour les hommes,

Toutefois je reste un Satan.

J’ai trouvé l’humanité largement indigne de ce que j’offre,

Leur asservissement en est la preuve ;

Ma guidance doit par conséquent être cherchée et méritée.

Je te retrouverai en haut des collines de l’Est,

Appelle-moi et je viendrai vite.

Sollicite-moi et je t’accorderai la force, la défiance et la sagesse.

Je suis le crépuscule, un mystère pour l’homme, que beaucoup cherchent sans le savoir.

Je te parle de ténèbres, de la nuit.

Je t’invite à être consumé, secoué par sa rhétorique.

Entends ses mots, observe son visage sans forme et sache que la porte par laquelle tu passes désormais n’est ouverte que pour toi seul.

Je te mène au crépuscule, et je te laisse au crépuscule.

Je suis une clef, non un chemin, vers les mondes supérieurs ;

Je t’apporte la lumière qui illumine de l’intérieur, une lanterne de sagesse grâce à laquelle tu trouveras ta voie à travers les éons de mort Solaire.

La matière a été formée à l’image du créateur, cependant l’homme fut conçu selon la mienne.

Je suis défiance, rébellion, sagesse.

Moi seul conduirai l’humanité sur la voie du crépuscule, vers l’enténèbrement.

Ce chemin n’accueille que les élus ;

Sois fier d’être parmi eux, car une vie vécue à la lumière du Soleil meurt avec le Soleil.

Seul ceux qui vivent dans les ténèbres connaîtront l’éternité des ténèbres.

Ces ténèbres sont le véhicule de toute lumière ;

Les ténèbres précédèrent la première lumière et verront la chute de la dernière lumière.

Aux hommes, cela resta caché par le Soleil du créateur, mais demeurera après sa mort

Appelle-moi, et tu seras dans ton crépuscule.

Suis-moi à travers les ténèbres.

2 commentaires sur “Soterion, par Jeremy Christner”

  1. Ma prochaine acquisition littéraire , je nous trouve particulièrement gâté par « Chronos Arenam » ces temps-ci .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *