Introduction à la Quimbanda | Rat Holes 2

Introduction à la Quimbanda

Cet article est une introduction au culte des Exus, la Quimbanda. Il présente les concepts et les grandes lignes qui la composent. Une série de textes suivra afin de présenter et d’approfondir ce qui est survolé aujourd’hui.

*

La Quimbanda est une religion afro-brésilienne complexe née du mélange de la Sorcellerie européenne, des religions Yorubas et Bantous et des pratiques magiques des Indiens d’Amazonie. Elle est rangée dans la catégorie de la Macumba. Renvoyant à l’origine au lieu où les esclaves noirs célébraient leurs rites, le terme Macumba désigne désormais l’ensemble des religions afro-brésiliennes, regroupant notamment les deux branches principales qui sont l’Umbanda et la Quimbanda.

Le nom Quimbanda provient du mot Africain Bantou « Ki-Mban-Da » signifiant « chamane, soigneur, devin », celui-ci obtenait ses pouvoirs via la possession par les esprits.

 La Quimbanda se distingue par une forte coloration nécromantique où les esprits des morts occupent une place centrale. Le terme général utilisé pour les désigner est Exu (prononcer Éshou), qui désigne aussi bien les esprits en général que les esprits masculins, les esprits féminins étant les Pomba Giras. Contrairement à ce que les Umbandistas prétendent, la Quimbanda n’est pas qu’une simple émanation sombre et maléfique de l’Umbanda. Les racines de l’Umbanda sont profondément implantées dans le Catholicisme ; ce culte vénère les Orixás (Orishas) et considère les Exus comme des esprits mineurs, voire mauvais, associés aux démons.

Bien que l’on retrouve les Exus dans différents cultes, que ce soit dans le Candomblé, l’Umbanda ou la Quimbanda, avec chacun une vision qui leur est propre du sujet, les Exus sont identifiés comme ceux « qui ouvrent les chemins ». Ils détiennent les clefs de toutes les voies fermées, ils peuvent aussi bien accorder de grandes bénédictions qu’infliger des malédictions ou la mort.

On trouve parmi les Exus plusieurs catégories, dont les principales sont : tout d’abord, les Exus Primordiaux, tels que Maioral Lucifer, Pomba Gira Alteza ou Pomba Gira Dama do Sangue, qui sont les Premiers Nés. Et en second les Exus Catiços, tels que Exu Morcego, Tatá Caveira ou Pomba Gira Rosa Caveira, ce sont ceux qui ont eu une existence matérielle et qui sont parvenus à atteindre un haut degré de connexion avec le monde spirituel avant leur mort, devenant ainsi des Exus. Les anciens magiciens, les prêtres, les sorciers et les assassins sont fréquents dans cette catégorie.

Le monde des Exus est divisé en plusieurs Royaumes qui sont reliés par des Lignes. Les principaux Royaumes sont aux nombres de sept et se composent de la façon suivante :

Le Royaume de la Croisée des Chemins. Ce Royaume est dirigé par Exu Rei das Sete Encruzilhadas et Pomba Gira Rainha das Sete Encruzilhadas. Les pouvoirs du monde matériel et du monde des Morts se rejoignent à la croisée des chemins, ce royaume occupe une place centrale au sein du culte.

– Le Royaume de la Croix est dirigé par Exu Rei dos Sete Cruzeiros and Pomba Gira Rainha dos Sete Cruzeiros. Alors que le Royaume de la Croisée des Chemins est véritablement la jonction, la Croix en est le Portail et est associée aux rues et aux coins de rue. Il y a donc beaucoup de similitudes entre ces deux premiers Royaumes.

– Le Royaume des Forêts, dirigé par Exu Rei das Matas et Pomba Gira Rainha das Matas. Ce Royaume est celui des Indiens, des chasseurs, des chamanes, tous les esprits tribaux. Les esprits de ce lieu ont une grande connaissance des herbes et de la Magie Noire liée au monde végétal.

– Le Royaume des Cimetières (ou Petit Kalunga) ceux qui règnent ici sont Exu Rei and Pomba Gira Rainha dos Cemitérios, aussi nommé Exu Rei das Sete Calungas et Pomba Gira Rainha das Sete Calungas. Le terme Kalunga vient du langage Kikongo signifiant Cimetière ou Nécropole. Les esprits de ce lieu sont associés aux maladies et aux malédictions.

– Le Royaume des Âmes, les dirigeants sont Exu Rei das Almas Omulu et Pomba Gira Rainha das Almas. On retrouve ces esprits dans les hôpitaux, les morgues, les crématoriums, mais aussi les cimetières, les plateaux et les collines.

– Le Royaume des Lyres/Lyras, les régents sont Exu Rei das Sete Liras et Maria Padilha, aussi connu sous le nom de Exu Lucifer et Rainha do Candomblé. Les habitants de ce royaume ont des affinités avec l’art, que ce soit la musique, la danse, la poésie et toutes les activités dites « bohémiennes ». Il est à noter que les esprits gitans sont associés à ce royaume au travers des Ciganos Quimbandeiros (les Quimbandeiros Tsiganes).

– Le Royaume de l’Océan (ou Grand Kalunga) est dirigé par Exu Rei da Praia et Pomba Gira Rainha da Praia. Sont associés les lieux tels que la mer, les lacs, les rivières et les sources ; ainsi que les esprits de ceux morts en mer et les Marinheiros Quimbandeiros (les esprits des marins et des pirates).

Les Royaumes eux-mêmes sont divisés en neuf Légions dirigées par des Généraux. Les Lignes sont ce qui relie les différents Royaumes ; chacune est dirigée par un couple d’Exus principal et possède elle aussi plusieurs Généraux, sept par Ligne, commandant les Légions Quimbanda :

La Ligne Malei est dirigée par Exu Rei et Pomba Gira Rainha das Sete Encruzilhadas qui administrent le Royaume Exu et gardent les secrets des pratiques chamaniques.

– La Ligne des Âmes est dirigée par Omulu et Pomba Gira das Almas ; ils gardent les mystères connectés au développement psychique et médiumnique. Les habitants de cette Ligne sont appelés les Omulus et leurs habitations sont les cimetières où sont faites les offrandes.

– La Ligne du Cimetière ou des Crânes, menée par Exu Caveira et Pomba Gira Rainha dos Cemetérios, les esprits de ceux lieux se présentent souvent sous la forme de crânes.

– La Ligne Nagô, dirigée par Exu Gererê et Maria de Padilha, est fortement reliée à la Nécromancie et la Sorcellerie Africaine, notamment la Sorcellerie Yoruba.

– La Ligne Mossorubi qui est dirigée par Exu Kaminaloá et Pomba Gira Maria Mulambo contient les secrets des influences Arabes et Mésopotamiennes de la Quimbanda. Les esprits de ce lieu possèdent de grandes connaissances concernant l’esprit humain, ils sont appelés pour favoriser son développement, mais aussi pour causer d’importants troubles à celui-ci.

– La Ligne Caboclos Quimbandeiros est dirigée par Exu Pantera Negra e Pomba Gira da Figueira. Les esprits de ce lieu se présentent sous la forme d’Indiens Aborigènes (Caboclos est le nom brésilien des Indiens d’Amérique du Sud). Ils sont par conséquent très liés au Royaume des Forêts, bien que leur sagesse fait qu’ils sont aussi bien présents dans le Royaume des Âmes que dans celui des Cimetières.

– La Ligne Mélangée est régentée par Exu dos Rios ou Campinas. Il domine les lits des rivières, porte des plumes noires et des cornes. En ce lieu se trouve tout ce qui est caché, mystérieux, troublant et dangereux ; elle est dédiée aux maladies et à la folie. Les esprits se trouvant ici, les Kiumbas, ne sont pas des Exus mais ils travaillent pour eux. Ces esprits ont tendance à attaquer leurs victimes avec les maladies qu’ils ont eues de leur vivant.

ea397a147ae65829ccbe8581c474ca5bIl est important de comprendre que certes chaque Exu possède un titre et un lieu qui lui sont propres, cependant il est habituel pour ceux-ci d’être à plusieurs endroits à la fois et d’occuper plusieurs fonctions ; ils ne sont pas dédiés qu’à une seule tâche. Cela peut rendre relativement complexe la compréhension des liens, des rôles ainsi que de la hiérarchie régissant cet univers. De plus, certains Exus possèdent plusieurs noms ou titres correspondant à leur fonction respective, par exemple. Exu Lucifer est associé à Exu Mor, mais aussi bien à Maioral qu’à Exu Rei das Sete Liras. Cette complexité tient, entre autres, au fait qu’il y a un certain nombre de consensus sur les grandes lignes, mais les diverses traditions internes et externes peuvent chacune avoir leur propre vision des Exus et donc de leurs aspects et fonctions.

L’un des aspects essentiels dans la Quimbanda est l’initiation. Comme dans de nombreuses religions et pratiques magiques venant d’Afrique, celle-ci tient une place centrale. Dans le cas présent, c’est le Tata (maître ou adepte de haut niveau) qui est chargé de la formation et qui indique à l’élève quels sont ses Exus personnels. En effet chaque personne possède un Exu et une Pomba Gira qui sont ses « parents » spirituels ; cela indique à l’élève à quel Royaume il appartient et donc avec quels types d’énergies il peut travailler, ce qui lui évite d’œuvrer avec des énergies incompatibles avec les siennes. Il existe cependant des exceptions. Bien qu’un initié ne puisse pas travailler avec des esprits n’appartenant pas à sa lignée, il peut cependant leur montrer du respect, mais pas de dévotion. L’autre exception concerne les trois Exus liés à Maioral (l’esprit Supérieur Originel) : Exu Lucifer, Exu Astaroth et Exu Beelzebuth. Puisqu’ils sont directement liés à Maioral qui est la Source, tout un chacun peut faire montre de dévotion sans crainte d’incompatibilité.

Absentia, 2015.

*

Sources :

Templo de Quimbanda Maioral Beelzebuth e Exu Pantera Negra – Interview (Rat Holes 2015)

Ordo Volucer SerpentisThe Ophidic Essence : Seeking a Return to the Origin (Fall of Man 2013)

Mario Dos VentosNa Gira Do Exu – Invoking the Spirits of Brazilan Quimbanda (Lulu 2008)

Asha’ShedimPitchfork Of Maioral Lucifer – Part 1 : Foundation (Lilin Society 2015)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.