Le Livre du Serpent Noir [1] | Rat Holes

Le Livre du Serpent Noir [1]

Le Livre du Serpent Noir a été publié en 1994, comme texte additionnel à la traduction du Grimoirium Verum par Plangiere, éditée par Trident Books [1]. Il y est présenté comme étant « un document rare de la Golden Dawn portant sur l’angéologie ».

Il a souvent été confondu avec le « Cours sur les Qlippoth » de MacGregor Mathers, auquel il emprunte d’ailleurs un long passage dans lequel sont effectuées des modifications minimes. Une traduction française du texte de Mathers est disponible ici : Cours sur les Qlippoth.

À l’exception de ce long emprunt cependant, Le Livre du Serpent Noir est radicalement différent dans son essence. Il s’agit bien moins d’un exposé théorique sur les écorces, ainsi que se présentait l’essai de Mathers, que d’une compilation d’indications rituelles théurgiques et/ou goétiques dans l’esprit des Clavicules, avec notamment l’utilisation abondante de noms divins et en guise de conclusion un énoncé des hiérarchies angéliques.

Une première traduction française partielle a été donnée par Spartakus FreeMann en 2004, pour le site EzoOccult. La version ci-dessous a été complétée et révisée.

Melmothia

***

La base du Travail

L’Opérateur de ceci, l’Opus Magus, doit s’abstenir de toute relation avec les gens du commun durant le temps de l’œuvre et durant les trois jours qui la précèdent. Il n’est pas nécessaire de rester pur (ou chaste) durant cette œuvre, car sa finalité est que tous soient satisfaits et débarrassés des désirs. Il suffira que celui qui conduit cette œuvre occupe suffisamment de temps à tourner ses pensées vers elle. Il est important d’écarter tout obstacle pouvant interférer avec l’accomplissement de l’œuvre ; cela est très important – car, si vous ne pouvez terminer cette œuvre entièrement, il est préférable de ne jamais la commencer.

Les instruments de l’Art

Les instruments de cet Art sont peu nombreux, mais doivent être acquis avant de commencer les invocations des esprits. Ces objets peuvent être fabriqués par l’opérateur ou achetés. Dans tous les cas, ces instruments doivent être consacrés et dédiés à cette opération. Les instruments sont ceux qui suivent :

La configuration du Temple

Ce Temple doit mesurer environ 1,5 mètre carré et doit être construit de pierre ou de bois, selon ce que l’on préfère. Il doit s’y trouver une fenêtre qui permette à la lumière de pénétrer dans le Temple, car ceci est l’œuvre de la réalisation de la lumière, et là où il n’y a aucune lumière, il n’y que les ténèbres, ainsi qu’il est dit. Le toit du Temple ne doit pas faire plus de 2 mètres de haut ; le Temple et le toit ne doivent comporter aucune décoration, à moins qu’il n’y ait une raison particulière à cela.

Le Cercle Magique et le Triangle de l’Art

Le Cercle doit mesurer 3 mètres de circonférence. Il peut être tracé de manière permanente ou pour une utilisation temporaire et doit être orné avec ces Noms Divins :

EHIEH + YAH + YHVH ELOHIM + AL + ELOHIM GIBOR + YHVH ELOAH VA-DAATH + YHVH TZABAOTH + ELOHIM TZABAOTH + SHADDAI EL-CHAI + ADONAI MELEKH +

Le Triangle doit mesurer 3 mètres de côté et donc 3 mètres de circonférence. À chaque angle doivent être écrits les Noms Angéliques suivants :

ANAPHEXATON + PRIMEUMATON + TETRAGRAMMATON

De la même façon, il peut être tracé de manière permanente ou temporaire, comme nous l’avons déjà dit.

Les Armes Magiques et Outils de l’Art

Le Livre : Il est préférable de vous procurer une plume qui sera utilisée durant le temps de l’œuvre. Le livre sera être utilisé pour conserver une trace des actions magiques et des prières, invocations, rituels ou sceaux employés durant cette opération. Le livre doit être neuf, vierge de toute écriture et doit être consacré à l’œuvre ainsi que nous l’avons déjà dit.

La baguette : elle doit être fabriquée à partir de bois de rose ou de cèdre et doit mesurer la moitié de la longueur de votre bras. Elle sera utilisée pour tracer les sceaux des Quartiers, qui seront donnés dans la seconde partie de cette monographie. Elle doit être marquée des Noms de Dieu que les Anges vous communiqueront dans le Cercle.

Le couteau magique : le couteau doit être neuf et suffisamment aiguisé pour couper facilement. Sa lame ne devra pas faire plus de 20 centimètres de longueur et doit porter les Noms suivants : AGLA + YHVH + ON + ADONAI. La garde du couteau doit être du même bois que celui utilisé pour la baguette.

La Robe Cérémonielle : elle doit être faite de lin ou d’un matériau proche et il est préférable qu’elle soit fabriquée par l’opérateur lui-même. La robe peut comporter une capuche, mais ne doit pas tomber plus bas que les chevilles et les manches ne doivent pas dépasser les poignets. Un signe pourra être requis pour certaines opérations et, comme pour les Noms Saints de la baguette de l’Art, celui-ci vous sera donné par Dieu au moyen de ses anges.

L’encens : les types de parfums ou d’encens et leurs qualités ou buts ont été décrits dans de nombreux autres ouvrages livres sur l’Art Royal de la Magie, dont certains vrais et d’autres faux. Voici une liste des encens et parfums qui peuvent être utilisés et leurs associations :

Myrrhe – Saturne

Safran – Jupiter

Sulfure -. Mars

Oliban – Soleil

Benjoin – Vénus

Storax – Mercure

Jasmin – Lune

Dictame de Crète – Terre

Le Bol d’Aspersion : il doit être rempli d’eau claire et bénite et doit être utilisé dans la consécration du Temple, des Armes et Outils de cette Œuvre. Il ne doit jamais avoir été utilisé pour manger ou dans un autre but. Comme l’opérateur exalte l’eau en prières et bénédictions, ainsi le Créateur sanctifie et bénit la pluie. Par conséquent, que l’aspersion nettoie non de la saleté, mais du mal.

*

Les Types d’Esprits

Les Qlipoth

Les noms des serviteurs des Gouverneurs des Qlippoth découlent du nom de leur gouverneur qui est donné en entier, chaque nom étant le germe du nom d’un ordre subordonné ; ainsi Thamiel (ThAMAL) est servi par Thadekiel, Abraxiel, Mahaziel, Azazael et Lufugiel et le reste des Couronnes fonctionne de la même manière. La relation entre les Archidémons et les Qlipoth est que ces derniers régissent la Terre de manière temporelle et que les Archidémons régissent la Terre de manière transcendante. Les uns de manière visible, les autres de manière invisible. L’invisible peut être contraint à apparaître sous diverses formes, comme nous allons le découvrir.

Les Archidémons et les Qliphoth sont entièrement mauvais et ne peuvent être dominés qu’avec l’aide des puissances célestes et des vertus, à la fois visibles et invisibles, et ainsi l’homme pieux n’aura rien à craindre de ces « intelligences », mais l’homme dépourvu de sagesse et impie est peut-être déjà la victime de leurs assauts. La nourriture de ces puissances infernales est la peur et par conséquent, si le magicien est dépourvu de crainte, ces ennemis de la race humaine n’ont aucun pouvoir. L’incarnation des archidémons et des qliphoth ne repose pas sur l’existence de Dieu, mais sur sa négation – ce n’est que par le reniement volontaire de la Vérité, du Vrai Dieu ou de l’action juste, que ces Esprits peuvent causer la ruine de l’être humain.

Les Qlipoth et leurs serviteurs :

Neptune THAMIEL (ThAMAL): THADEKIEL + ABRAXSIEL + MAHAZIEL + AZAZAèL +LUFUGIEL

Pluton CHAIGIDEL (ChIGDAL): CHEDEZIEL + ITQUEZIEL + GOLEBRIEL + DUBRIEL + ALHAZIEL + LUFEXIEL

Saturne SATERIEL (SATARAL): SATURNIEL + ABNEXIEL + TAGARIEL + ASTERIEL + REQRAZIEL + ABHOLZIEL + LAREZIEL +

Jupiter GAMEHIOTH (GAMChATh): GABEDRIEL + AMDEBRIEL + MALEXIEL + CHEDEBRIEL + A’OTHIEL + THERIEL

Mars GALEB (GLEB): GAMELIEL + LEBREXIEL + EBAIKIEL + BARASHIEL

Soleil TAGARIRIM (TGRRM): TAUMESHRIEL + GOBRAZIEL + RAQUEZIEL + REBREQUEL + MEPHISOPHIEL

Vénus HARAB-SERAPEL (HRB-SRRAL): HELEBRIEL + RETERIEL + BARUCHIEL + SATORIEL + REFREZIEL + REPTORIEL + ASTORIEL + LABREZIEL

Mercure SAMAEL (SMAL): SHEOLIEL + MOLEBRIEL + AFLUXRIEL + LIBRIDIEL

Lune GAMALIEL (GMLIAL): GEDEBRIEL + MATERIEL + LAPREZIEL + IDEXRIEL + ALEPHRIEL + LABRAEZIEL

Terre NAHEMOTH (NHMATh): NOBREXIEL + HETERIEL + MOLIDIEL + A’AINIEL +

THAUHEDRIEL

Avertissement :

Ce sont les ordres qlipothiques de l’Arbre inversé et leurs ordres de serviteurs qui sont 6 & 50. Ils doivent être invoqués au jour et à l’heure qu’ils régissent, autrement ils ne rendront aucun service au mage. Certains de ces esprits demandent un sacrifice au magicien avant d’honorer ses demandes. Chaque ordre dirige 490 ligues d’Esprits, excepté ceux qui sont gouvernés par Tagaririm dont la domination est sept fois celle des autres.

Les Qliphoth [2]

Voici ceux qui sont Souillés et Maléfiques, l’Altération et la Perversion des Sephiroth, la restriction déchue de l’univers ; les lueurs des anneaux du Dragon Courbé. Onze sont leurs catégories, cependant elles sont comptées dix ; sept sont leurs têtes et cependant, huit têtes se dressent. Sept sont leurs palais infernaux, mais dix s’y trouvent inclus.

Dans l’Arbre de Vie, près de l’Eau de la Rivière, dans le Jardin de la Sagesse, se trouve le Serpent des Sentiers ; il est le Serpent de l’Eden Céleste. Mais le Serpent de la Tentation est celui de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal : l’antithèse et l’opposé de l’autre, le Serpent Rouge de l’Apocalypse aux anneaux tordus, le Serpent de l’Eden Terrestre. Par conséquent, considère le Serpent Céleste semblable au Cuivre, scintillant de vert et d’or – la couleur de la végétation et de la croissance. Bannis donc le mal et recherche le bien, toi qui veux connaître la vie éternelle, toi qui marches dans les traces de notre maître, ô frère de l’Ordre de la Golden Dawn. Car, comme Moïse a levé le Serpent dans le Désert, de même le fils d’Adam sera élevé, par l’épreuve des luttes et des jugements, jusqu’au chemin de la Vie éternelle. Et lorsque, comme notre maître, tu seras étendu sur l’arbre par la souffrance et les tourments, élève-toi jusqu’à la lumière du Très Saint pour invoquer l’Illumination Divine, non pour toi-même, mais pour ceux qui n’ont pas encore trouvé le chemin, même s’ils ont été tes bourreaux.

Dans l’équilibre entre le spirituel et le matériel, qui est le modèle du réconciliateur, souviens-toi du symbole du serpent d’airain. Effectue correctement la différence entre les deux serpents, car devant le serpent d’airain des nombres, peut se tenir le serpent de feu. Cependant, lors de la Chute, le Serpent du Mal grimpant sur l’arbre, enserra malkuth, la lia à l’univers extérieur et aux qliphoth, car tel est le péché de la chute et les anneaux du Serpent Courbé s’interposent entre le Plan Matériel et les Sephiroth. De là, Malkuth doit être nettoyée et viendra alors la rédemption. Car même le christ n’a pu expier le péché avant d’avoir vaincu la tentation. Mais toutes les choses de la Création sont absolument nécessaires, considérant que l’une ne peut exister sans l’autre. Et le mal joue son rôle dans l’œuvre, car plus intenses et profondes sont les ténèbres, plus intensivement brille la moindre parcelle de lumière, se détachant par contraste et puisant sa force dans l’obscurité.

Les Habitations infernales :

Dans le cercle se trouve l’Océan des larmes, dans le second cercle sont les Eaux de la Création, dans le troisième cercle se trouvent les Eaux de l’océan, dans le quatrième cercle est la Fausse Mer. Sur la droite, les cercles inférieurs contiennent les noms des sept terres :

  1. Aretz – sec, terre.
  2. Adamah – glèbe rouge.
  3. Gia – sol mouvant.
  4. Neshiah – pâturage.
  5. Tziah – sable et désert.
  6. Areqa – terre.
  7. Thebel ou Cheled – mélange de terre et d’eau.

A gauche, se trouvent les Sept Habitations Infernales :

  1. Sheol – les Profondeurs de la Terre.
  2. Abaddon – Perdition.
  3. Titahion – la Glaise de la Mort.
  4. Ber Shacheth – le Lieu de Destruction.
  5. Tzelmoth – les Ombres de la Mort.
  6. Shaari Moth – Les Portes de la Mort.
  7. Gehinnom – l’Enfer.

Le mal et les puissances adverses aux pieds des quatre Kerubim :

Il y a quatre expressions de la puissance sous la forme de Kerubim et les puissances maléfiques et adverses brisées sous leurs pieds sont :

Rahab, dont le symbole est une femme montée sur un âne.

Samael, dont le symbole est un terrible démon monté sur un bœuf.

Machaloth, monstre à forme de serpent et de femme qui chevauche un scorpion ou un serpent.

Et Lilith, une femme très belle extérieurement, mais totalement corrompue intérieurement, elle chevauche une terrible bête.

À ces quatre, sont attribués quatre royaumes : Babel, Ionie, Médie, Edom.

Les 11 Ordres de Serviteurs Infernaux :

BAIRIRON – Ainsi nommés, car qu’ils sont issus de la quatrième force du Mal, c’est-à-dire Samael le Noir. Leurs couleurs sont ternes et noires ; et leur forme est celle de dragons-Lions.

ADIMIRON – Dont les couleurs sont comme le sang, mélangé avec de l’eau, du jaune terne et du gris. Leur forme est celle de lézards-lion.

TzELLADIMIRON – dont les couleurs sont comme du sang limpide, bronze et pourpre. Ils sont semblables à des chiens sauvages à têtes triangulaires.

SCHECHIRIRON – Dont les couleurs sont le noir, et leur forme est celle de reptiles mêlés à des insectes et des crustacés, semblables à des crabes et des homards, mais avec des visages de démons.

SHELHABIRON – Dont les couleurs sont incandescentes et jaunes, et leur forme est celle de loups et de chacals impitoyables.

TZEPHARIRON – Dont les couleurs sont comme celles de la terre, et leur forme est celle de cadavres en décomposition encore partiellement vivants.

OBIRIRON – Dont les couleurs sont comme des nuages et leur forme est celle de Goblins bouffis et gris.

NECHESHETHIRON – Dont la couleur est celle du cuivre, et leurs formes comme celle des plus diaboliques, celles d’insectes pourvus de têtes humaines.

NACHASHIRON – Dont les couleurs sont comme des serpents, et leur forme sont celles de serpents à tête de chien.

DAGDAGIRON – Dont les couleurs sont rouges et brillantes, et leur forme semblable à d’énormes poissons plats et dévorants.

BEHEMIRON – Dont les bras viennent de Behemoth, et leurs couleurs sont le noir et le brun, et leurs formes sont celles de bêtes horribles, comme l’hippopotame et l’éléphant, mais aplaties, comme si leur peau avait été étendue à plat sur le corps d’un scarabée géant ou d’un cafard.

NESHIMIRON – Dont les couleurs sont d’un bleu brillant liquide stagnant, et leurs formes sont semblables à des femmes hideuses, presque des squelettes, couplés à des corps de serpents et de poissons.

Au centre du cercle sont placés Samaël et Asmoddaï. La forme symbolique de Samaël est proche du diable de la Lame XV du Tarot, mais colossale et diffuse ; alors que celle d’Asmoddaï est celle d’un homme bestial et gras, accroupi.

À l’angle sud-est sont placés l’Adam Maléfique, un squelette géant à tête de bouc et l’hydre-Serpent à mille têtes ; au visage tordu et éternellement changeant.

À l’angle nord-est est Aggerath, la fille de Machaloth, une sorcière démoniaque avec des cheveux-serpents, montée sur un chariot tiré par un bœuf et un âne.

À l’angle nord-ouest est le Scorpion géant au visage terrifiant, se tenant dressé et semblant être formé d’eau putréfiée.

À l’angle nord-ouest est le Scorpion géant au visage terrifiant, se tenant dressé et semblant être formé d’eau putréfiée. Après lui vient l’innommable Abaddon et son apparence et son symbole sont ceux d’un visage géant noir voilé, couvert de roues tournoyantes et dans sa main il tient une grande roue tourbillonnante avec une multitude de démons-chats.

Derrière vient Maamah qui est une femme accroupie avec un corps d’animal, dévorant la terre.

Et à l’angle sud-ouest sont le Lion et le Cheval ailés qui tirent le Chariot de la jeune Lilith, la femme d’Asmoddaï. Elle est sombre ; elle est une femme jusqu’à la ceinture et un homme en dessous, de ses mains elle attire des centaines de petites silhouettes d’hommes dans les enfers.

Les Trois Forces Maléfiques derrière Samaël :

  1. Qematriel dont la forme est un grand Dragon-Serpent à tête noire ; il unit sous lui les forces de la Sephirah interne et inversée Kether.
  2. Bélial dont la forme est un Homme-Dragon noir et bouffi ; il unit les forces de Hochmah inversée.
  3. Othiel ou Gothiel, un Homme-Insecte noir et bouffi qui unit les forces de Binah inversée.
  4. Samaël le Noir. Tous ont un aspect terrible et une imposante stature.

*

Traduction française par Melmothia & Spartakus FreeMann, 2015.

Notes :

[1] Grimoirium Verum: containing the most approved keys of solomon wherein the most hidden secrets both natural & supernatural are immediately exhibited … translated from the Hebrew by Plangiere, Jesuite Dominicaine. Trident Press (Seattle, 1994).

[2] Ce passage ainsi que les suivants (jusqu’au paragraphe traitant des démons associés aux signes du zodiaque), sont extraits du « Cours sur les Qlippoth » de Samuel Liddell Mathers, avec quelques modifications mineures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.