Utukkū Lemnūtu

Et pour compléter l’Enuma Elish satanique publié précédemment, voici la version chaosophique d’un extrait de l’Utukkū Lemnūtu, originellement un recueil d’incantations assyriennes à l’usage des prêtres-exorcistes. La version la plus connue de ce texte, dite “canonique”, se déploie sur seize tablettes et date du premier millénaire. Néanmoins, il en existe des versions remontant au 2e millénaire avant notre ère. Celle proposée ci-dessous est plus… moderne.

Note : Les sumériens ayant coutume de compter en base 6, il faut considérer que 7 peut simplement vouloir dire “beaucoup”.

*

Utukkū Lemnūtu :

Ils sont des tempêtes dévastatrices — des dieux mauvais — les démons impitoyables créés par le plus haut.

Ce sont des fauteurs de mal — leur mal est septuple — des suppôts du mal qui, chaque jour, se tiennent prêts à détruire et tuer.

Parmi eux sept, le premier est le Vent du Sud — le deuxième est un dragon dont la mâchoire est béante et que personne n’ose affronter ; le troisième est une panthère cruelle qui déchire les âmes ; le quatrième est un serpent terrifiant dont le venin tue l’esprit ; le cinquième est un lion furieux qui ne sait pas s’arrêter ; le sixième est une vague qui se lève et déferle contre le dieu et le roi ; le septième est une tempête dévastatrice.

Ils sont les sept – les messagers de la vengeance, qui vont d’un lieu à l’autre en semant l’obscurité.

Ils sont les vents de la nuit éternelle, la colère qui traverse le ciel — ceux qui rassemblent des nuages noirs pour obscurcir les cieux.

Ils sont comme le hurlement du vent sur la Terre, qui, en plein jour, balaie tout dans l’obscurité et dans des tourbillons de sable — le vent mauvais Imhullu.

Ils provoquent des inondations, semant la mort et la misère, se précipitant vers le royaume du mal de Pazuzu.

À l’horizon, des incendies et des éclairs se manifestent partout où ils voyagent, jusqu’à ce qu’ils aient accompli leurs vols et leurs meurtres.

Sur la voûte nocturne, ils apparaissent avec leurs mauvais desseins sans trouver personne pour s’opposer à eux.

*

L’Invocation des Sept Esprits Maléfiques :

Sept Utukku Lemnutu !

Ils sont sept démons !

Sept sont ceux que j’appelle !

Sept sont mes maîtres !

Les rêves de Tiamat sont sept !

Sept créés par la magie d’Hubur !

Ce sont des démons maléfiques qui chevauchent les vents de l’Holocauste !

Ils sont les ministres de Mummu endormie qui règne sur l’abîme, semant la mort sur Terre !

Ils brûlent la création avec les feux de la haine,

Et détruisent tout sur leur passage !

Les démons puissants qui sont les vengeurs du sang versé de Kingu !

Sept sont ceux que j’appelle !

Sept sont ceux d’Absu !

Sept sont ceux qui sont à craindre dans Arralu !

Sept sont les démons puissants qui gardent les portes de Nar Mattaru !

Sept sont les démons qui prennent la vie de l’ennemi et vident le sang de ses veines !

Sept Utukku Lemnutu !

Sept sont les dieux qui répandent la mort sans crainte !

Sept sont les démons qui brûlent toute forme de vie avec les feux de la peste !

Sept puissances divines, sept démons, sept cieux, sept dans la terre, sept dans le Chaos, sept au nom de Tiamat !

Du sang du dragon sont issus les sept dieux du mal que j’appelle !

Sept sont les gardiens des dieux morts qui, de leurs tours, émanent des flux de puissance anti-cosmiques !

Sept sont les dieux sanguinaires qui protègent les magiciens noirs !

Utukku Lemnutu – le nom des sept sans nom !

Utukku Lemnutu – le titre des sept sans forme !

Sept qui regardent vers le bas, avec les yeux de la mort, traquant les ennemis du Dragon du Chaos, ils détruisent les dieux de la lumière !

Sept sont les affamés, déchirant jusqu’aux os les corps des anges et répandant leur sang comme de la pluie !

Sept sont les démons que j’invoque au nom d’Absu !

Sept sont les destructeurs de mes ennemis que j’invoque par le sang de Tiamat !

J’invoque les démons nocturnes qui obscurcissent la lune blême !

J’appelle les sept divinités sans forme, vengeurs implacables de Tiamat !

J’invoque le puissant guerrier Kingu, serviteur de la fureur aveugle de l’épée !

Hors de l’obscurité de l’abîme, j’appelle les sept !

Dans l’obscurité de mon âme, j’appelle les sept !

Par l’omnipotence du Dragon du Chaos endormi, Tiamat, j’invoque les sept !

Au nom de Tiamat j’invoque Utukku Lemnutu !

Au nom d’Absu, père de l’océan abyssal sans fond, j’invoque les sept !

Au nom d’Absu, j’invoque Utukku Lemnutu !

Avec la grande prêtresse de la magie noire et de la confusion originelle, Hubur, j’invoque les sept !

Au nom d’Hubur, j’invoque Utukku Lemnutu !

Au nom du sang versé du seigneur de guerre exalté Kingu, j’invoque les sept !

Au nom de Kingu, j’invoque Utukku Lemnutu !

Sharush Utukku Lemnutu Igi-Se-Gin !(x7)

Nin-Tu Utukku Lemnutu Gana ! (x7)

Dirig Utukku Lemnutu Zi-Zi ! (x7)

Si-Nu-Sa Utukku Lemnutu Zig ! (x7)

Hul-Bi Utukku Lemnutu Ganu ! (x7)

Silim-Madu Utukku Lemnutu ! (x7)

6 commentaires sur “Utukkū Lemnūtu”

  1. Quels seraient le nom des sept présentés dans cette version ? Tiamat, Hubur, Mummu, Absu, Kingu . Ca fait que 5. Les deux autres seraient-t-ils Lucifer et Daath ( au pif ) ?

    1. Non, pour plusieurs raisons. D’abord, Daath n’est pas un démon, mais une Sephirah. Ensuite, cette tranche chaosophique s’en tient à la mythologie sumérienne-akkadienne. Et dans cette relecture, Tiamat et Kingu sont (provisoirement) morts. Les démons évoqués sont des créations d’Hubur. Je n’ai pas trouvé de liste exhaustive des “sept mauvais esprits” de Sumer / Babylone, mais je pense qu’on peut y compter Asakku, Alû, Gallu, Lamashtu, Lilû, qui sont d’ailleurs plutôt des classes de démons que des noms propres. Pour les autres, il faudrait que je me replonge dans l’étude de la démonologie assyrienne. Ce n’est pas exclus.

        1. Pazuzu est un démon du panthéon assyro-babylonien. C’est un démon des vents, qualifié parfois de “roi des démons des vents” et probablement considéré comme la cause des tempêtes de sable dans le désert. Il est également donné comme un démon-maladie, parfois comme le chef des démons. J’ignore s’il est cité dans l’Utukku Lemnutu, mais on trouve des amulettes destinées à le repousser.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.