Le Tarot Sénestre [2]

Lire la première partie de cet article

*

VI – Les Amoureux – Karu Samsu

Sappho dance dans l’eau calme

Des chaînes et des roses en bleu

Invoque le Soleil

A une arche de feu

Des pierres tombales, des papillons

Et des rivières de serpents.

Le double tétraèdre une nexion créée via l’union de forces en équilibre. L’ensemencement de la graine du Changement qui peut transformer et porter l’évolution au-delà de l’Abîme, et ainsi au-delà de ‘l’image de soi’ – ou qui peut détruire. L’invocation d’énergies qui peuvent contraindre à créer quelque chose au-delà du ‘soi’.

[ VI – Amoureux: Un jeune homme et une jeune femme, nus, sont face à face en se tenant par les mains. Ils se tiennent dans une clairière dans un cercle de pierres. La jeune femme a une couronne de fleurs dans les cheveux. A l’extérieur du cercle de pierres gisent une épée, une dague, des robes et un calice semblant avoir été jetés au sol – tandis qu’au centre brûle un petit feu de bois. Dans le ciel la lune est pleine. Autour d’une des pierres, un serpent est enroulé. (Naos) ]

*

VII – Azoth – Satanas

Le rubis est le mot de passe

Elle à la robe blanche

Chevauche le cheval diaphane

Que la jeune fille achève.

Il avance sur des jambes cassées

Il devient le Dragon…

Le Menstruum – l’aspect Sénestre implicite dans « l’eau métallique homogène »: le facteur explosif dans l’équilibre délicat des éléments enrichissants. Le Changement par l’adversité – ‘L’Accusateur ‘. Les réalités brutales qui menacent de dévorer l’abstrait, le romantique. Lucidité et contrôle via la compréhension du Primal – ou destruction par celui-ci.

[ VII – Azoth: Un homme musculeux habillé de peaux de bêtes se tient lugubrement à côté d’un piédestal sur lequel repose une grande sphère brillante. Au centre de la sphère on voit une obscurité au sein de laquelle brillent des étoiles. L’homme garde le piédestal et porte une hache et une massue. Il tient par une chaine un loup qui grogne en direction d’une femme en robe blanche qui marche vers le piédestal en portant une offrande d’encens dans un thuriféraire. Au loin, le soleil se couche et un croissant de lune se trouve dans le ciel. Le sol est semblable à un désert rouge et rocailleux et derrière la femme on aperçoit la vague silhouette d’un dragon vert. (Naos) ]

*

VIII – Le Changement – Nekalah

Leur Nom…

A l’intérieur de la salle des Sacrifices:

Des fleurs blanches.

Un jardin, sec, de roses fanées.

La dame masquée

Tient son nouveau-né.

La connexion tellurique et le déploiement des énergies. La dure réalité de la nature – le moment de la mort d’une forme donnant naissance à une autre. Une forme causale créée pour agir comme un point focal/canal de l’accomplissement du Wyrd – le début de la réalisation concrète des stratégies et des objectifs. La Dialectique Sénestre en action: par sa nature dynamique un prélude à – et lorsqu’elle est concrétisée un créateur de – l’Intelligibilité.

[ VIII – Le Changement: Une femme masquée vêtue de vert (moucheté de bleu) se tient à côté d’un grand Jeu Stellaire Septénaire. Elle tient une des pièces à la main comme pour la placer sur une planche supérieure. Sur la gauche il y a une jardin verdoyant; sur la droite une plaine désolée asséchée par le soleil jaune – le Jeu Stellaire se situe à la limite des deux. La femme sourit. Une des pièces du jeu est tombée sur la plaine et d’elle émerge un papillon. (Naos) ]

*

IX – L’Hermite – Sauroctonos

Un garçon estropié

Un tunnel d’os

Une étoile chute dans une forêt

Les visages sont retirés

Et Elle est assise dans la maison de pierre

Imperceptible.

Repli sur soi et dévoilement: la position entre deux étapes du Changement alchimique. Les prémices de l’Abîme. La réalisation à un niveau personnel des énergies engendrées par le Changement – l’émergence de facteurs individuels jusqu’alors seulement connus à un niveau inconscient. Un processus de découverte qui mènera à la perception, la connaissance (accrue) du Wyrd; ou alors folie, mort.

[ IX – L’Hermite: Un homme barbu habillé de brun, avec une ceinture de cuir d’où pend une bourse, se tient sur une corniche entre des montagnes enneigées. Il regarde au lointain. Il tient un bâton dans une main et dans l’autre un cristal qui brille. A ses pieds un loup est endormi. (Naos) ]

*

X – Le Wyrd – Azanigin

Dans le désert rouge

Trois doigts et un crâne

Reposent sur de la fourrure

Les pierres d’un cercle

Se changent en grenouilles

Le squelette d’un enfant

La naissance d’une armée

Une Nexion est ouverte.

Ce qui est au-delà de la destinée individuelle. Ce qui cause sa propre expression via la mise en oeuvre ou la provocation d’actes qui, dans leur forme, réalisent des buts à long terme au delà de la mort causale d’un individu; changer des aspects de la société par des créations significatives et ainsi transformer un peuple entier – accomplissant la destinée ou le Wyrd de l’Ethos d’une civilisation. Actes qui inaugurent un nouvel Eon. La nature causale qui est dictée par l’essence des choses – ‘Destin’ etc.

[ X – Le Wyrd: Un grand frêne dont les branches forment une canopée. Trois femmes en longues robes vertes se tiennent autour d’un petit bassin d’un liquide faisant des bulles. Une des femmes sourit et jette de petites sphères brillantes dans le liquide. Une autre tient un serpent qui se love autour de sa main tandis que la troisième regarde avec intensité un tétraèdre de cristal qu’elle teint dans ses mains. Derrière l’arbre se tient une silhouette encapuchonnée qui dissimule son visage avec sa manche et sa main. (Naos)]

*

XI – Le Désir – Lidagon

L’Automne

Un mariage sous la Terre

Dans l’Elixir

Elle se lave les mains

Un Aigle Noir

Un Palais de Lumière

Elle devient le serpent

Qui offre l’épée

Pour couper le bras…

Alchimie: l’union de deux forces en équilibre qui, en tant que nexion, créent le Changement par Intention Sénestre – les énergies en action sont basées et affectées par ce qui est représenté par les atouts VI, VII et VIII.

[ XI – Le Désir: Une femme nue se tient à côté d’un lion. Sa main repose sur sa tête; son autre main tient un calice d’or duquel des gouttes d’un liquide blanc tombe sur le sol. Là où elles touchent la terre, des fleurs poussent, et autour s’étend un désert rocailleux rouge-orangé. Le ciel est d’un bleu profond à l’exception de l’horizon qui est rouge-jaunâtre, comme avant l’aurore. Près de l’horizon, on peut voir une étoile brillante. (Naos) ]

Traduction © Innominanda, 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.